Faceo signe un accord stratégique avec Delphi pour 30 sites en Europe…

Publié le par FRITIH Mouffak

Faceo vient de signer un accord d’une durée de 5 ans pour le Facility Management(gestion des services généraux) de la majorité des sites européens de Delphi, le géant des équipements et de l’électronique pour l’industrie automobile.
« L’expertise de Faceo dans les services aux bâtiments et à leurs occupants et sa couverture européenne, permettra à Delphi de bénéficier de prestations homogènes dans toute l’Europe », fait valoir Faceo. Le périmètre comprend les services suivants : maintenance technique des bâtiments, gardiennage et sécurité des sites, restauration des salariés, nettoyage des locaux et entretien des espaces verts.
Le contrat se déploiera dans les mois à venir, sur plus de 30 sites Delphi, localisés dans au moins 10 pays d’Europe. Cet accord entre dans le cadre de la stratégie de Delphi, qui cherche à optimiser ses coûts et les modes opératoires des fonctions supports.
Par ailleurs, Face a obtenu le Facility Management du musée du quai Branly, pour une durée minimale de 38 mois. Le musée occupe une surface de 40 600 m² répartie sur 4 bâtiments et un jardin de 18 000 m².

… et renouvelle sa mission pour le Quai Branly
À la suite d’un appel d’offres, le musée du quai Branly a décidé de confier le Facility Management du site à Faceo. Le nouveau marché a pris effet le 1er octobre 2009, avec une durée d’au minimum 38 mois. Faceo a répondu à l’appel d’offres pour la totalité du périmètre, qui comprend notamment l’accueil des publics, la signalétique, la propreté, le multi-technique, la sécurité et les systèmes d’information. « Faceo a fait une proposition novatrice qui a pour objectif final « l’enchantement du visiteur », précise le groupe. Le musée du quai Branly occupe une surface de 40 600 m² répartie sur 4 bâtiments et un jardin de 18 000 m², et accueille chaque mois depuis son ouverture plus de 125 000 personnes.

Publié dans Facility-management

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article