LE BILAN DU MARCHE A MI-PARCOURS

Publié le par fritih

CB Richard Ellis Bourdais livre son étude sur les marchés immobiliers d’entreprise en régions

Stagnation du marché des bureaux en régions
Le niveau de demande placée est soutenu par les utilisateurs favorisant les petites et moyennes surfaces disponibles à l’achat, en raison des valeurs locatives élevées et de conditions de financement très favorables, indique CB Richard Ellis Bourdais. Si les PME/PMI locales sont restées dynamiques, les grandes entreprises se sont relativement peu manifestées. Le volume du marché des bureaux stagne : au 1 er juillet 2005, 473 140 m² ont été commercialisés dans les 15 principales métropoles régionales.
L’offre immédiatement disponible reste stable depuis le début de l’année avec un stock immédiat qui s’élève à 1 379 300 m² au 1 er juillet 2005. Les utilisateurs notent un manque important de programmes neufs adaptés à leurs besoins. En outre, les valeurs locatives conservent leur niveau.

Entrepôts et locaux d’activités : les transactions pénalisées par la conjoncture
Bien que la commercialisation de programmes neufs soit en hausse, la demande placée en entrepôts et en locaux d’activités, enregistre une faible progression, avec 1 110 430 m² au 1 er juillet 2005. Celle-ci est pénalisée par la faiblesse de la croissance économique. De plus le mouvement des entreprises en régions est freiné par la pénurie de foncier et par une offre obsolète, selon CB Richard Ellis.
Avec 2 574 360 m², le stock s’équilibre entre la baisse des programmes neufs livrés au cours du 1 er semestre 2005, et la progression toujours importante du nombre de locaux vétustes dans la plupart des métropoles régionales. En outre, les valeurs locatives ont peu évolué depuis le début de l’année.

Pour télécharger l'étude de CB Richard Ellis Bourdais, cliquer sur : Régions 1er semestre 2005

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article