GLOSSAIRE

Publié le par FRITIH Mouffak

Les termes suivis d’un astérisque sont ceux dont la définition est normalisée.

ACTIONNEUR
Dispositif électromécanique capable, à partir d’un signal électrique d’agir sur le fonctionnement (mise en service, arrêt réglage) d’un équipement technique du bâtiment.

ADMINISTRATEUR DE BIENS — GERANT D’IMMEUBLES — SYNDIC DE PROPRIETE
Mandataire assurant la gérance d’immeubles d’habitations, de locaux commerciaux pour le compte de propriétaires, personnes physiques ou morales.

AGENT IMMOBILIER
Personne, physique ou morale, spécialiste de la transaction immobilière. Son action vise à mettre en relation acheteurs et vendeurs, loueurs et locataires.

AMDEC (Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de la criticité)
Méthode de classement des causes de défaillance d’un matériel ou d’un équipement, selon leur probabilité, leur fréquence d’apparition et leur gravité.

BATIBUS
Support de communication destiné à faire circuler dans les deux sens des informations fournies par l’ensemble des équipements raccordés. La retransmission se fait avec un système binaire.Tout équipement compatible ou raccordé sur un module interface peut faire circuler une information s’il le désire et si la ligne est libre. Le flux d’information se fait donc sans risquer de collision chaque appareil possède son identité et son adresse. A l’écoute des informations circulant sur le réseau, il va pouvoir capter les messages qui lui sont destinés, identifier l’émetteur et réagir en conséquence.

BATIMENT « INTELLIGENT »
Bâtiment pourvu de systèmes techniques permettant de moduler automatiquement le fonctionnement de ses équipements techniques pour répondre, de façon optimale, aux besoins des occupants.

BUS (contraction de Binary Unit System)
Conducteur ou ensemble de conducteurs banalisés permettant la transmission de données entre un ou plusieurs émetteurs et un ou plusieurs destinataires.

CAPTEUR
Organe ayant la capacité de déceler un phénomène physique et de le transformer en un signal électrique suivant une loi déterminée.

CAHIER DE CHARGES
Document de référence définissant l’objectif à atteindre en terme de niveau qualitatif et délai suivant le type de contrat prévu. Il peut, soit définir des moyens, soit définir des résultats. Il est établit par le DONNEUR D’ORDRES.

CARNET D’IDENTITE
Inventaire des données relatives au patrimoine, et concernant, en général, les aspects géographiques, juridiques, économiques, techniques, administratifs ; elles peuvent concerner, dans des explications particulières, les aspects fonctionnels, commerciaux, architecturaux, etc.

CARNET DE SANTE
Ensemble de données réunissant l’état d’usure issu du diagnostic, l’historique des interventions, des travaux exécutés antérieurement et des informations sur les conditions d’utilisations.

CHARGES
Ensemble des dépenses nécessaires pour assurer l’entretien du clos et du couvert, la maintenance et l’exploitation des équipements, les consommables et les services nécessaires au fonctionnement d’un immeuble.

CHARGES DU PROPRIETAIRE
Dépenses nécessaires pour assurer l’entretien lourd, de l’immeuble (GROSSES REPARATIONS). Dans le secteur du logement locatif, différents textes législatifs répartissent les charges entre propriétaire et locataire.Dans le tertiaire la répartition relève d’un accord entre les signataires du bail.

CHARGES LOCATIVES (OU DE L’OCCUPANT)
Dépenses nécessaires pour assurer la maintenance courante, le paiement de consommables, les services nécessaires au fonctionnement courant de l’immeuble.

COURBE D’USURE
Représentation graphique de l’évolution de l’usure d’un composant d’un ouvrage ou d’un équipement, en considérant sa durée de vie estimée et l’augmentation de vieillissement prévue. La durée de vie d’un composant ou d’un équipement peut être prolongée par un entretien préventif ou curatif.

COUT GLOBAL DANS LE BATIMENT
Somme des coûts de construction, des coûts d’exploitation, des coûts de maintenance de l’ensemble immobilier pendant toute sa durée de vie. Le coût global s’applique tant au moment de la construction de l’immeuble que lors d’un changement dû à une réfection, une amélioration ou une réhabilitation (remplacement d’une chaudière, par exemple).

DEPANNAGE (*)
Action sur un équipement en panne, en vue de le remettre en état de fonctionnement, au moins provisoirement. Compte tenu de l’objectif, un dépannage peut s’accommoder de résultats provisoires et de conditions de réalisation hors « normes » et, dans ce cas, sera suivi de réparations.

DESORDRE
Anomalie de fonctionnement, détérioration ou défectuosité d’un ouvrage ou d’un équipement. Un désordre peut avoir pour origine, soit un défaut de conception, soit une erreur de mise en oeuvre, soit un composant non conforme ou inadapté, soit un matériau à limite d’usure, soit une action intempestive d’un usager, soit un phénomène extérieur (tempête, inondation, etc.). Dans la pratique, le mot « désordre » s’applique au clos et au couvert. Pour les équipements, on utilise les mots « panne » ou « défaut ».

DETECTEUR (voir CAPTEUR)

DEVERMINAGE (*)
Opération destinée à éliminer ou à détecter les pièces ou composants non satisfaisants ou susceptibles de présenter des défaillances précoces.

DIAGNOSTIC
1.    Analyse d’un ensemble de facteurs ou de symptômes, visant à établir l’état d’un ouvrage ou les causes d’un éventuel désordre constaté, afin de choisir les mesures à prendre pour y remédier.
   
2.    Examen permettant d’apprécier l’état d’usure d’un composant, afin de déterminer les opérations de maintenance à exécuter, ou la durée de vie restante.

DISPONIBILITE (*)
Aptitude d’un équipement sous les aspects combinés de sa fiabilité, maintenabilité et de l’organisation de maintenance à être en état d’accomplir une fonction requise dans des conditions de temps déterminées.

DOMOTIQUE
Ensemble des dispositifs utilisant des automatismes pour assurer le fonctionnement courant des équipements de l’habitat en matière de confort climatique, sécurité (antivol, anti-intrusion) énergie, éclairage, communication.

DONNEUR D’ORDRE
Personne responsable du fonctionnement et de la maintenance d’un bâtiment — peut être le propriétaire ou son représentant —. Sa mission est de définir les tâches de la sous-traitance en conservant la maîtrise technique et la responsabilité économique. En matière de gestion technique le vocable est utilisé de préférence à celui de maître d’ouvrage réservé légalement au secteur de l’ingénierie de conception et de construction.

DURABILITE (*)
Durée de vie ou durée de fonctionnement potentielle d’un ouvrage ou d’un équipement pour la fonction qui lui a été assignée dans des conditions d’utilisation et de maintenance données.

DUREE DE FONCTIONNEMENT
Estimation de la durée pendant laquelle un équipement accomplira effectivement la fonction qui lui est assignée.

DUREE DE VIE
Estimation de la durée de la bonne tenue d’un composant d’un ouvrage mis en oeuvre. La durée de vie d’un composant du bâtiment est fonction des paramètres suivants :

➢    qualité de la mise en oeuvre ;
➢    conditions climatiques d’exposition ou d’environnement ;
➢    présence ou absence d’entretien préventif ou curatif ;
➢    rythme d’utilisation et typologie des occupants.

Une durée de vie est souvent exprimée suivant une fourchette de temps (25-30 ans, par exemple).

ENTRETIEN
Ensemble de travaux ayant pour but de maintenir dans leur état initial des ouvrage existants, sans changer leur usage ou leur fonction.

L’entretien peut s’avérer nécessaire plusieurs fois pendant la durée de vie ; il limite ainsi les risques de désordres ou de pannes.


ENTRETIEN COURANT
Appellation courante pour désigner les petites opérations d’entretiens préventifs (graissage, réglage, nettoyage, etc.).

On désigne par « petit entretien », la révision légère des ouvrages à réaliser dès l’apparition des premiers défauts, afin d’éviter l’aggravation des dégradations ; cette opération a une influence optimale sur l’allongement de la durée de vie des ouvrages.

ENTRETIEN PREVENTIF
Ensemble de travaux effectués de façon périodique sur des ouvrages et des équipements dans le but d’obtenir un bon fonctionnement ou une bonne qualité de présentation.

EQUIPEMENTS
Matériels et installations nécessaires à la fabrication, à la logistique, au fonctionnement et au confort. Cette appellation est souvent utilisée comme terme générique pour désigner les installations techniques du second oeuvre.

EXPERTISE TECHNIQUE
Analyse de l’état d’un ouvrage ou d’un équipement, précisant l’usure ou l’altération des performances, dans le but d’évaluer les besoins de remise en état.

Une expertise technique doit toujours indiquer :

➢    l’état initial ;
➢    la durée de vie ou la durée d’utilisation ;
➢    l’état ou les performances à la date de l’expertise ;
➢    l’état marquant la fin de la durée de vie ou d’utilisation.

EXPLOITATION
Ensemble des opérations qui consistent à faire fonctionner les équipements techniques du bâtiment . En matière de génie climatique, on parle également de conduite des installations.

EXTERNALISATION DE LA MAINTENANCE
Action de transférer vers un sous-traitant des activités traitées antérieurement par du personnel de l’entreprise.

FACILITY MANAGEMENT
(Expression anglo-saxonne pouvant être traduite par « gestion des fonctions support »). Fonction de l’entreprise qui consiste à mettre à disposition des services de production, et en permanence (besoins évolutifs), le cadre de travail dans le meilleur rapport qualité-coût global.
FIABILITE

1.    Aptitude d’un équipement à accomplir une fonction requise dans des conditions données, pendant un temps donné.
2.    Probabilité pour qu’un bien accomplisse une fonction requise dans des conditions données, pendant un temps donné.

GAMME DE MAINTENANCE
Liste des opérations élémentaires de maintenance organisée dans un ordre chronologique afin de réaliser de la maintenance préventive pour un équipement déterminé.

GESTION DE LA MAINTENANCE
Organisation des éléments (programme, méthodes, outils, structures etc.) permettant d’assurer la maintenance dans un cadre défini par le DONNEUR D’ORDRE.

GESTION DE LA MAINTENANCE ASSISTEE PAR ORDINATEUR (GMAO)
Organisation de la maintenance des équipements techniques. Elle doit permettre :

➢    d’établir l’inventaire des installations d’un bâtiment ;
➢    de gérer les interventions de maintenance préventive et corrective sur le plan de la programmation technique et sur le plan financier ;
➢    de gérer éventuellement les stocks et les achats ;
➢    de faire un historique des interventions ;
➢    de gérer les entreprises sous-traitantes ;
➢    d’apprécier l’état global de santé des équipements.
➢    de prévoir leur remplacement en fonction des durées de vie théoriques et des interventions.

GESTION MULTISERVICE DELEGUEE
Type d’organisation qui consiste à confier la gestion de l’ensemble des prestations concernant l’exploitation, la maintenance, le nettoyage, le gardiennage, etc., à un gestionnaire extérieur à l’entreprise, à charge pour lui d’exécuter ou de faire exécuter les diverses missions techniques et de rendre des comptes au donneur d’ordre.

GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER
Combinaison maîtrisée des éléments nécessaires à l’organisation, d’un patrimoine (foncier et bâti) afin de réaliser les meilleures dispositions possibles pour une ou plusieurs activités.

Les actions à produire peuvent être classées de la manière suivante :
    - conservation, acquisitions, mutations ;
    - constructions, transformations, adaptation ;
    - propositions, type d’occupations ;
    - orientations, gestions techniques.
Ces responsabilités incombent à la Direction Immobilière

GESTION TECHNIQUE DU BATIMENT (GTB)
Système automatisé assurant le contrôle et la gestion de l’ensemble des installations techniques du bâtiment. Une GTB fonctionne avec des capteurs qui envoient des informations à une centrale dont le rôle, après comparaison avec des valeurs de référence, est de faire exécuter des actions correctives soit par un opérateur, soit automatiquement.

GESTION TECHNIQUE CENTRALISEE (GTC)
Terme ancien qu’il faut remplacer par GTB.

GESTION TECHNIQUE IMMOBILIERE
Organisation des éléments nécessaires au fonctionnement et à la maintenance d’un patrimoine bâti dans le cadre d’orientations définies. Cette mission incombe au responsable technique immobilier.

GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE (GTP)
Organisation de l’entretien des structures, du clos, du couvert et d’une partie des équipements techniques (celle dont on affecte la charge au propriétaire).

Synonymes : Plan patrimoine ; Plan à long terme.

IMOTIQUE
Ensemble de dispositifs utilisant de nouvelles technologies pour automatiser le fonctionnement des services de l’immobilier du tertiaire.

INDICATEUR (*)
Informations choisies, associées à un phénomène, destinées à en observer périodiquement les évolutions au regard d’objectifs préalablement définis. Un indicateur permet de :

-  mesurer une réalité avec objectivité ;
- centraliser l’atteinte d’objectifs opérationnels ;
- de comparer entre les données ;
- de décider en connaissance de cause.

INGENIERIE DE LA MAINTENANCE IMMOBILIERE
Ensemble des missions concernant  :

- l’étude et la réalisation du projet sous son aspect maintenance (coût global) ;
- la gestion technique de patrimoine (entretien incombant au propriétaire) ;
- l’exploitation-maintenance du bâtiment (travaux et prestations du quotidien).

INSTALLATIONS
Ensemble des dispositifs de fonctionnement technique ou de réseaux de distribution dans un bâtiment, concernant un même équipement, installation électrique, installation de VMC, ETC.

MAINTENABILITE (*)
Aptitude d’un équipement à être maintenu ou rétabli dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise, lorsque la maintenance est accomplie dans des conditions données, avec des procédures et des moyens prescrits.

MAINTENANCE
Ensemble des activités destinées à maintenir ou à rétablir un bien dans un état, ou dans des conditions données de sûreté de fonctionnement, pour accomplir une fonction requise. Ces activités sont une combinaison d’activités techniques, administratives et de management.

MAINTENANCE CONDITIONNELLE (*)
Maintenance préventive subordonnée à un type d’événement prédéterminé (autodiagnostic, information d’un capteur, mesure d’une usure, etc.), révélateur de l’état de dégradation du bien.

MAINTENANCE CORRECTIVE
Ensemble des activités réalisées après défaillance d’un bien ou dégradation de sa fonction, afin de lui permettre d’accomplir, au moins provisoirement, une fonction requise.

Ces activités comprennent la localisation de la défaillance et son diagnostic, la remise en état avec ou sans modification, et le contrôle du bon fonctionnement.

MAINTENANCE CURATIVE
Activités nécessaires à la remise en état permanente d’un bien. Ces activités peuvent être des réparations, des modifications ou aménagements, ayant pour objet de supprimer les défaillances.

La maintenance curative constitue un complément de la maintenance palliative.

MAINTENANCE PALLIATIVE
Ensemble des activités de maintenance corrective destinée à permettre à un bien, d’accomplir provisoirement tout ou partie d’une fonction requise. Appelée couramment dépannage, cette maintenance est principalement constituée d’actions à caractère provisoire, qui devront être suivies d’actions curatives.

MAINTENANCE PREVENTIVE
Méthode ayant pour objet de réduire la probabilité de défaillance ou de dégradation d’un bien ou d’un service rendu. Ces activités sont déclenchées selon un échéancier établi à partir d’un nombre prédéterminé d’unités d’usage maintenance systématique et/ou des critères prédéterminés, significatifs de l’état de dégradation du bien ou du service (maintenance conditionnelle).

MAINTENANCE PREVISIONNELLE
Maintenance préventive subordonnée à l’analyse de l’évolution surveillée de paramètres significatifs de la dégradation du bien. Elle permet de retarder et de planifier les interventions.

MAINTENANCE SYSTEMATIQUE (*)
Maintenance préventive effectuée d’après un échéancier établi selon le temps d’usage ou le nombre d’unités d’usage.

MATERIAU
Elément de base entrant dans la constitution d’un composant de construction au sens le plus large. Ce mot est souvent associé à un qualificatif qui décrit une caractéristique primordiale ou une fonction précise : matériau isolant, matériau de couverture.

MODEM
(Abréviation de MOdémodulateur - DEModulateur). Appareil permettant la transmission de données sur un circuit analogique par modulation À L’émission et démodulation à la réception.

OUVRAGE
Regroupement de composants ou de matériaux mis en oeuvre assurant une fonction pour le bâtiment. Exemples : ouvrages de couverture ; ouvrages de maçonnerie.

PARTIES COMMUNES
Zones de l’immeuble servant généralement à l’accès aux parties louées. Leur entretien relève de la responsabilité du propriétaire.

PLAN A LONG TERME
(voir Gestion technique de patrimoine)

PLAN PATRIMOINE
(voir Gestion technique de patrimoine)

POLITIQUE DE MAINTENANCE
Ensemble des décisions destinées à mettre en oeuvre une maintenance des bâtiments. La politique concerne les méthodes, les outils, les structures, les budgets et la volonté de la direction.

PRESTATAIRE
Entreprise titulaire d’un contrat passé avec le DONNEUR D’ORDRES pour la réalisation d’une prestation de travaux, de conduite, de contrôle, de services concernant une ou plusieurs activités.

PROGRAMME D’EXPLOITATION
Ensemble des exigences du DONNEUR D’ORDRES pour la définition du niveau qualitatif de fonctionnement d’une installation. Peut intéresser la conduite et le contrôle.

PROGRAMME DE MAINTENANCE
Ensemble des exigences du DONNEUR D’ORDRES pour la définition du niveau qualitatif de la maintenance d’un bien déterminé.


PROTOCOLE
Ensemble de conventions définissant les règles pour établir et assurer la permanence des échanges de données entre différentes entités situées dans des endroits divers et distants.

RATIO (*)
Indicateur particulier constitué par un rapport de deux données élémentaires.

REHABILISATION
Restauration ou rénovation de bâtiments en très mauvais état et ne répondant plus à des conditions de sécurité ou de confort habituelles.

REPARATIONS
Travaux de remise en état dans le but de supprimer ou de réduire les conséquences de la vétusté, de l’usure ou de désordres. On entend par « grosses réparations » une intervention définitive et limitée de maintenance corrective après défaillance, afin de remettre en état ce qui est détérioré.

RESEAU CABLE
Réseau local de télédistribution destiné à la distribution des services audiovisuels et à des services immotiques ou domatiques.

RESEAU LOCAL
Système de liaison entre les équipements d’un site (un seul bâtiment ou un groupe de bâtiments).

RESTAURATION
Ensemble de travaux et d’aménagements, entrepris pour la remise en état d’un bâtiment, en respectant le plus possible, les normes de mise en oeuvre et la nature des matériaux de l’époque de la construction.

SERVICE
Prestation mettant en oeuvre des actions accessoires, afin de faciliter l’exécution des tâches principales du donneur d’ordre.

SYNDIC
(voir Administrateur de biens)

TELECOMMANDE
Système permettant de provoquer à distance le changement du fonctionnement d’une installation en utilisant des systèmes de télécommunication.

TELECOMPTAGE
Dispositif permettant la transmission à distance des données repérées par des grandeurs physiques mesurables.

TELECONDUITE
Application de systèmes de télécommande à la conduite d’installations.

TELE-GESTION
Dispositif (alarme, surveillance, consommations, etc.) permettant un contrôle à distance, du fonctionnement d’équipements situés en différents endroits d’un même site ou de sites éloignés les uns des autres.

TELEMAINTENANCE
Procédure permettant à partir d’un centre distant d’équipements de localiser et d’établir des diagnostics.

TELESURVEILLANCE
Procédure permettant de surveiller à distance le fonctionnement d’installations techniques en utilisant des systèmes de télécommunications.

VALEUR A NEUF
Estimation de la valeur de construction seule, d’un ouvrage ou d’un bâtiment, aux conditions économiques de la date de l’estimation.
Synonyme : valeur de remplacement.

VALEUR VENALE
Estimation d’un bien en fonction du prix du marché.

VETUSTE
Dépréciation due à l’ancienneté des ouvrages. Le coefficient de vétusté est un pourcentage estimé en fonction de l’âge des ouvrages qui diminue leur valeur vénale.
Synonyme : dépréciation pour usage.

VICE APPARENT
Défaut de construction visible, ou facilement décelable lors de la réception du bâtiment.

VICE CACHE
Défaut de construction non décelé lors de la réception du bâtiment et apparu ultérieurement lors de l’exploitation normale du bâtiment.

VISITE
Examen visuel préventif d’un ouvrage, d’un composant ou d’un équipement par un professionnel averti, dans le but de détecter un défaut ou une usure.
Synonyme : visite technique

Publié dans Gestion Technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article